About

Julie Cornec

Ethnologue de formation et autodidacte dans ma pratique artistique, à travers ma peinture et mes photographies j'interroge le réel, le virtuel, la tradition, la modernité, l'urbain, le rural, la nature, la culture, le langage, la poésie, la philosophie...

Ma pratique artistique est engagée à penser une imagination morale, un humanisme ouvert au pluriel et au "réenchentement" du monde pour sourire à la vie.

Mes inspirations artistiques sont plurielles et aspirent à mettre la lumière sur les ponts, les isthmes entre les différents "mondes" afin de toucher à un universel souple, dynamique et ouvert au pluralisme, où le respect des différences ne serait plus opposé aux valeurs universelles.

En croisant les regards, je souhaite questionner et dépasser la rigidité des représentations binaires, des préjugés, de la rationalité qui aliènent les pensées.

Les thèmes du mouvement, du regard, du visage, de la déconstruction, de la distance, du hasard, du miroir, du savoir-faire, de la révolte, de l'absurde, de la créolité et du métissage sont les fils conducteurs qui se déposent sur mes toiles et mes photographies, soit explicitement, soit implicitement laissant alors place à l'imaginaire.

Mon art s'inspire d'une philosophie de la multiplicité, en référence à Gilles Deleuze, Félix Guattari et John Cage et à l'idée de rhizome : où la prolifération multidirectionnelle nous délivre des chaînes de la quotidienneté, des souffrances et des injonctions paradoxales.

Souplesse et hasard se croisent et dessinent des liens.

En toute humilité, en posant mon regard sur ces liens, sur ces isthmes, je souhaite partager ma sensibilité sur l'univers et mon espoir de voir se multiplier la connaissance, la mixité sociale, culturelle et la créativité.

           I have always practiced photography. I'm questioning my environment through photography while crossing the ethnological and aesthetic regards.

           I'm working on my close environment for a few years, I'm questioning the interactions and everyday objects that we no longer see, blinded by the routine and the repetitive tasks that prevent us from thinking and taking the distance from the double link, from injustice, suffering, individualism. These photographs are sheding the light on the first meaning but also the multiplicity of senses and the polysemy of the words to relativize, to smile and to reenact the daily life. Moreover these transversals regards give a glimpse how we can take a distance and heal the wounds caused by blindness and fear. The photographs and the paintings show us that these oppositions be part of a all in order to go out of the binary view. So the challenge is to through these clouds that carry binary values and learn to look our world by embracing the polysemy of the language, the sens of the border and to question to better thwart the prisons and blindness.

instagram : julie_cornec_   twitter : Julie Cornec

site de photographies : www.cornecjuliea-photography.com