Le panier, le rhizome et la multiplicité.

The basket, rhizome and the multiplicity.

Cette série photographique est pensée autour du panier, en référence à l'idée de rhizome, de hasard et de souplesse, le langage est ici pensé, détourné pour élargir sa compréhension et créer des liens.

Cette série en référence à James Rosenquist interroge ainsi les liens et la pluralité de sens qui se cache derrière ce mot.

Ainsi le panier peut être un objet traditionnel, un outil de travail et de subsistance révélant alors le savoir-faire et l'imagination des hommes et des femmes.

Il peut également prendre la forme d'un objet de jeu et d'un rituel d'apprentissage de la vie tant dans le monde réel que virtuel. Il interroge en miroir l'apprentissage, la compétition, le vide, la comédie et le narcissisme de nos sociétés contemporaines.

Il est aussi objet de mode, de statut et de distinction sociale.

En référence aux travaux de Pierre Clastres sur les indiens Guarani et Guayaki, une intéraction entre le panier et l'arc est dévoilée, questionnant ici le pouvoir et la séparation des hommes et des femmes en deux mondes. Séparation aujourd'hui remise en question dans nos sociétés contemporaines. Ces deux objets se pensent ensemble, interagissent et transcendent les catégorisations binaires de la tradition et de la modernité, du genre, du social, du réel et du virtuel créant ainsi un isthme universel.